samedi 14 février 2009

Abolir la charte des droits et libertés

Par qu'elle aberration de l'esprit peut-on laisser croire à un peuple qu'il n'a que des droits et des libertés et aucune responsabilité, aucun engagement, aucun devoir.
Et pourtant:
Au droit de l'un correspond le devoir de l'autre.
Le droit de l'un limite la liberté de l'autre.
La liberté sans balise piétine les droits de l'autre.
Un droit est le corolaire d'un devoir.
Le devoir pré-existe le droit.
Il ne peut y avoir de droit sans devoir correspondant.
Le droit est égocentrique, le devoir est altruiste.
Certains droits peuvent devenir des privilèges.
Certains privilèges sont devenus des droits et certains droits doivent devenir des devoirs.
À titre d'exemple, il y a moins de 70 ans, l'instruction était un privilège des biens nantis, récemment ce privilège était devenu un droit, il faudra que ce droit devienne un devoir formel, le devoir de s'instruire, le devoir de devenir autonome.
Chez beaucoup de jeunes, le décrochage scolaire est maintenant vu comme un plan de carrière. Ce n'est pas en renommant ce phénomène: manque de persévérance aux études que nous allons contrer ce fléaux.

Il faut, de toute urgence, abolir la charte des droits et libertés et la remplacer par une Charte des devoirs, responsabilités, droits, libertés et privilèges.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire